header

les trois léonLe fonds a pour but non seulement de perpétuer le souvenir de Léon EECKMAN mais aussi de soutenir les artistes de tout genre et surtout faire reconnaître les talents de beaucoup d’ artistes belges même à l’étranger. Ce site aura aussi comme but de faire connaître le Groupe Nervia à travers le Monde.
C’est un projet ambitieux, mais en léguant la société qu’il avait créé,feu Léon EECKMAN a laissé aux générations futures, bien plus qu’une entreprise économique.Il a transmis un esprit Léon Eeckman.

Mécène ,pionnier de son temps, il a non seulement soutenu les artistes et le monde de la culture en général mais à été aussi très actif dans de nombreux autres domaines .
Depuis le début du siècle passé, Léon EECKMAN fut, tout au cours de sa vie, un fervent défenseur de l’art ,de sa profession de courtier et du droit des belges.


Artistique :

Lors de sa création en 1928, le Groupe Nervia ne comptait pas que des artistes dans ses rangs.Parmi les membres fondateurs se trouvait un jeune courtier en assurances, Léon Eeckman.
Depuis 1920, il est l’ami des artistes ,secondé par son épouse depuis 1937, très appréciée des peintres aussi. Elle est en 2002 la dernière des nerviennes.
Cheville ouvrière et secrétaire du Groupe Nervia,il organisa toute les manifestations dès 1928 celles-ci remportèrent beaucoup de succès.

Il fut aussi membre fondateur du groupe Orientation (1939) composé de Pierre Caille,Alice Frey,Léon Devos,Léon Navez ,Marcel Stobbaerts, Georges Grard, Antoine Vriens,Marie Howet et tant d’autres.(voir autres activités ci-après)
En 1949 il est secrétaire de Présence composé de Willequet,Jacques Maes,Géo Mommaerts,Léon Devos, Maurice Wijckaert,Fernand Debonnaires,Léon Navez.(voir autres activités ci-après)

Léon Eeckman publie aussi 3 livres Anto-Carte (1949) Pierre Paulus (1953) Louis Buisseret (1956)

Secrétaire général du Conseil National Belge des Arts Plastiques depuis 1953 .
(Association Internationale des Arts Plastiques (UNESCO)

En 1957 Administrateur fondateur des Amis d’Anto-Carte.
Administrateur trésorier de l’Alliance française de Belgique
En 1958,Lors de l’exposition , il est secrétaire du Comité des Arts plastiques : Groupe II « les arts et leurs moyens d’expression ».
En 1972 membre du comité des experts du CIDA(Centre informatique de documentation artistique).

Perpétuellement en quête de manifestations et défenseur d’une peinture wallonne qui tenait a affirmer son origine face à l’expressionnisme de l’école de Laethem St Martin (reconnue comme le génie de l’art à l’époque). L’histoire lui donnera raison et les critiques contemporains reconnaissent tous aujourd’hui que ce groupe avait effectivement un esprit nouveau,solidaire et personnel, quoique les techniques et les œuvres aient été fort différentes et variées
Paul Caso écrit en 1984 « .Avec le recul du temps, le Groupe Nervia apparaît dans un contexte historique ou il prend sa véritable signification.

Ami d’Emile Langui,Georges Willems de la Galerie Giroux, Alexandre André et bien d’autres,il fut surtout le confident des artistes comtemporains qui trouvaient en lui le soutien de leur passion : La peinture, la sculpture et les autres arts graphiques.
Que de souvenirs avec tous les peintres belges de cette époque.
Ce goût de l’art l’amena naturellement à se spécialiser dans l’assurance des expositions et collections d’œuvres d’art sous toutes ses formes.

Professionnel :

Il menait de front sa carrière de courtier en assurances et fut sucessivement secrétaire puis Président de plusieurs organismes professionnels tels que :
Chabra , Feprabel , Commisssion permanente du Marché commun, Bipar ,Cercle des assureurs et administrateur délégué de la Chambre de commerce de Bruxelles .
Il fut un des premiers à faire appel aux Lloyd's de Londres et au London Market.

                                                                    --------------------------------------


Lorsqu’il a disparu en 1987, si le monde des assurances perdait un directeur de société, très actif et compétent, le monde des arts se voyait privé d’un organisateur perpétuellement en quête de manifestations et de causes à défendre .Mais surtout les artistes perdaient un ami sur qui ils pouvaient compter.
Les dirigeants actuels, descendant de Léon EECKMAN ont pris conscience de l’héritage spirituel dont il avait la responsabilité et ont souhaité la pérenniser.
Avec le même enthousiasme,aujourd’hui, sa femme Simonne EECKMAN,sa fille Françoise EECKMAN, et ses petits enfants continuent ce qui avait été entrepris par leur mari père et grand père et relève le défi de maintenir la tradition de proximité auprès des artistes
C’est donc à lui qu’est dédié cette fonds,car sans lui nous ne serions pas là.
Comme le disait le critique d’art Paul Caso « Léon Eeckman a été un mécène avant la lettre ».Plus encore il a joué un rôle de premier plan (souvent méconnu) et c’est pour celà aussi que nous avons voulu lui rendre hommage en créant une fonds.

Car coté de sa profession c'est le coup de coeur qui l'a toujours motivé. Evidement lorsque le coeur prend le pas sur la raison, c'est en même temps le rôle du mécène qui prend le pas sur celui du professionnel.