header

A propos de :

 

Frans Depooter est né à Mons le 28 novembre 1898, d'une mère montoise et d'un père montois d'ascendance germano-flamande. Ce dernier était entrepreneur en peinture et décoration à Mons : Anto-Carte, Léon Navez et bien d'autres ont collaboré à son atelier dans leur jeunesse et c'est ainsi que Frans se lia d'amitié avec eux. Il suit très jeune les cours de l'Académie de Mons et ceux de l'Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles. En 1925, il obtient une médaille d'or à l'Exposition des Arts décoratifs de Paris. En 1928, Il est co-fondateur du groupe Nervia. De 1920 à 1930, l'oeuvre de Depooter est sous la double fascination du spiritualisme symbolique d'Anto-Carte et de l'humanisme réaliste de Pierre Paulus, mais avec un goût très marqué déjà pour le paysage (cfr le tableau "Printemps" de 1922 qui fut falsifié en Anto-Carte après le décès de Frans Depooter.)


Printemps, 1922, huile sur toile,
110X144. Coll.particulière.

Le local des abatteurs à Mons, 1931,
huile sur panneau, 50X65. Coll. particulière.

 

-Le paysage montois de 1931 marque une étape, une transition, le virage du symbolisme de jeunesse vers un réalisme très synthétique, très stylisé, où l'importance accordée aux volumes n'est pas sans évoquer Cézane que l'artiste admirait beaucoup.
-En 1926, avec son épouse Andrée Bosquet, elle aussi artiste-peintre, il s'installe à Wauthier-Braine (Brabant Wallon), village encore agricole et isolé des grands axes de circulation à l'époque et qui sera à jamais sa source d'inspiration privilégiée.

 

 


Le village de Wauthier-Braine, vers 1936, huile sur toile, 105X100. Coll. particulière.

La femme au bonnet vert (Andrée), 1934, huile sur toile, 70X60. Coll. particulière.

 


-Dans les années 30, il entre dans l'enseignement général et devient ensuite professeur (1938-1971) puis directeur à l'école de Dessin et des Arts Décoratifs de Molenbeek-Saint-Jean. -De la période de 1930 à 1945, datent des portraits d'enfants et surtout de son épouse, sans oublier les auto-portraits, méditatifs, sculpturaux et sensibles, tout en nuances mélancoliques.


Portrait de petite fille, 1939, huile sur toile, 50X40. Coll. de la Communauté française.

La lecture interrompue (ma femme), 1937, huile sur toile, 120X100. Coll. du Musée de l'art wallon à Liège.

La femme en bleu, 1934, huile sur toile, 126X78. Coll. de la Communauté française - Musée des Beaux-Arts de Mons.

Autoportrait, 1937, huile sur toile, 82X69. Coll. Ville de La Louvière.

 

Des bouquets aussi, décoratifs, légers ou luxuriants. Mais il sera surtout connu par ses paysages du Brabant Wallon: lumières tamisées, grands ciels translucides ou chavirés, arbres romantiques dans la bourrasque ou vaporeux dans les brumes : le paysagiste chante l'âme du paysage, l'harmonie des collines brabançonnes dans une poésie sans cesse renouvelée. A remarquer que l'homme en est toujours absent : c'est la diversité des atmosphères que l'artiste cherche à traduire dans la solitude. Il avait à son service une technique consommée, tout en restant très spontané et vivant, plein d'énergie et de force vitale.


Paudure (vergers), vers 1936, huile sur panneau, 45X55. Coll. Musée d'Ixelles - Bruxelles.

Nature-morte aux immortelles, 1937, huile sur panneau, 70X80. Coll. particulière.

-Frans Depooter, qui fut résistant pendant la deuxième guerre, a voyagé après 1945, sans délaisser son cher Wauthier-Braine.Il a ramené du Midi des paysages plus colorés et moins sombres, de Bretagne des marines aux ciels lourds ou lumineux. Les oeuvres de la fin de sa vie, un peu graves, atteignent à une sérénité, une plénitude émouvante, à un lyrisme sans excès.


Gros temps sur l'île Tudy, 1969, huile sur panneau, 78X118. Coll. particulière.

Lever du jour en Brabant-Wallon, 1948, huile sur panneau, 40X60. Coll. particulière.
 
Neige en Brabant, 1969, huile sur panneau, 80X120, Coll. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Mons.

La ferme Desmedt, vers 1974, huile sur panneau, 60X90. Coll. Administration communale de Braine-le-Château.

De nombreuses oeuvres de Frans Depooter figurent dans les collections de Musées : Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, Musées d'Ixelles, des Beaux-Arts de Mons, de Tournai, de Charleroi; de l'Art Wallon à Liège, Musée Ianchelevici à La Louvière, dans le patrimoine de la Communauté Française, des Provinces de Brabant et de Hainaut, du Sénat belge, dans celui de diverses communes (Molenbeek-St-Jean, Braine-le-Château, Schaerbeek, Wavre, St Gilles.) et de municipalités (Levallois-Perret, Gennevilliers); à l'ancien Musée Central d'URSS à St Pétersbourg, dans un musée de Shanghai.

 



Distinctions principales:

  • Médaille d'Or à l'exposition des Arts Décoratifs de Paris 1925.
  • Prix du Hainaut 1939.
  • Prix de la Ville de Mons 1967.
  • Prix de l'Académie Royale de Belgique 1969.
  • Prix de l'Oeuvre Nationale des Beaux-Arts.
  • Médaille d'Or du Mérite Artistique Européen et diverses distinctions liées à sa déportation (1917) à sa participation à la Résistance et à ses services dans l'enseignement.