header


Repères biographiques

 

Dates
Né le 26 août 1921 à Ixelles (Bruxelles) - Décédé le 03 09 2001 à Bruxelles


A 14 ans, entre comme ouvrier, apprenti, lithographe, et le reste 7 années. Etudes artistiques : 1) Dessin : 4 années "Hoger Sint-Lucas Instituut" Bruxelles, prof. : Broeder Emiel et Gérard Moortgat 2) Dessin : 3 années Académie de Bruxelles, prof. : J. Van Haelen 3) Peinture monumentale : 3 années Académie de Bruxelles, prof. : Anto Carte. 4) Sculpture : 3 années Académie de Molenbeek, prof.: Robert Delnest.

Professeur de peinture monumentale à l'Académie d'Ixelles (Bruxelles) pendant 38 ans (1948-1986). Conception et exécution de nombreux stands d'exposition et de décorations intérieures parmi lesquels :
1. Société Tertre à Zagreb (Yougoslavie),
2. l'Etat belge (Bruxelles, Gand),
3. Exposition Internationale du Transport, Pavillon de la Navigation Munich, Allemagne,
4. Pavillon des Arts du Feu et Palais de la Chimie et Palais de l'Alimentation, Expo 58, Bruxelles,
5. Société Générale : Beceka Manganèse, Katanga (République Démocratique du Congo).

Création de meubles de bureau : Société Générale de Belgique.

Prix :
1. Expo 58 - Bruxelles Grand prix et médaille d'or. 2. Prix de l'Oeuvre Nationale des Beaux-Arts Lauréat 1991.

Membre de plusieurs cercles artistiques : Cercle Alfred Bastien (président) ; Cercle Simonis (vice-président) ; l'Ebauche (secrétaire) ; Jecta.



Appréciations



"… En somme un univers sain, tonique, un peu sévère, où l'on respire la droiture, la tradition, la fidélité à une conception austère de l'art et aux exigences d'un métier rigoureux et admirablement ordonné. Les œuvres récentes de Remi Smits s'imposent par l'originalité de leur couleur, leur force et en même temps leur fantaisie… … Une vérité qui n'est pas celle des autres, mais qui, plus que bien d'autres, nous touche par son incessant renouvellement et par une sorte de risque à la fois viril et poétique." "Rythme, coloris, composition sont d'un artiste d'une carrure exceptionnelle…", Stéphane REY, Echo de la Bourse.

L'avis de Art et Mémoires :
Comme l'éclectisme de sa formation, l'éventail des modes d'expression de Remi Smits témoigne d'une magnifique ardeur pour son métier. La notoriété est venue tôt, puisqu'il est professeur à 27 ans, et qu'il en a 37 lors de sa participation à l'Expo de '58. Il sait allier rigueur et invention poétique, certains domaines imposant l'une, et la peinture laissant plus s'exprimer l'autre.
Dans son oeuvre peint qui nous est ici proposé, il nous semble que plusieurs oeuvres peuvent être rattachées à l'Expressionnisme. Mais ce courant introspectif -ou prospectif de la spiritualité des êtres- est traité ici dans une approche souvent alerte et vivante ; en tout cas toujours avec un réel attachement pour son sujet, que ce soit les petits bonheurs ou les grands malheurs. Il faut de l'humanité, à mille lieues de la pitié, pour que soit perceptible cette empathie.
Surtout, la touche est dynamique : le mouvement est perceptible, rythme l'oeuvre et participe à son équilibre général. Remi Smits ajoute ainsi au traitement expressionniste des masses et des volumes, une linéarité voluptueuse et une richesse chromatique (avec une dominante systématique dont on peut évaluer la symbolique) qui font que chaque oeuvre réussit cette double gageure : nous toucher par le sujet, et nous émouvoir par la qualité picturale sensu stricto. Ce pari est gagné par bien peu d'artistes modernes. Cela explique, justifie et nous associe à l'élogieux commentaire de Stephane Rey ci-dessus.

Art figuratif monumental. Construction et stylisation stricte. Expressionnisme, symbolisme ou parfois surréalisme, selon la vision, l'idée, le rêve et le thème... : ainsi se définit Remi Smits.
Nous ajouterons ce que vous venez de lire sur les rapprochements non dogmatiques avec l'Expressionnisme.

Nombreux cartons de tapisserie (gobelins) exécutés par la Manufacture des Tapisseries de Bruxelles (Chaudoir), la Manufacture Gaspard de Wit (Malines), la Manufacture d'Aubusson (France). Ces tapisseries furent acquises par L'Etat Belge (Parlement, Ministère de l'Education Nationale), la Kredietbank et des collectionneurs privés.
Sculptures :
1. sculpture monumentale en verre (3,50 m) pour le Pavillon des Arts du Feu, Expo 58, Bruxelles.
2. sculpture monumentale en aluchromie : entrée du pavillon belge, Exposition Internationale du Transport à Munich

Aluchromie et résichromie : nombreuses études et créations dans ces deux techniques d'avant-garde. Citons : 1.: 26 projets de vitraux en résichromie pour l'église Saint-Denis à Forest, un projet exécuté. 2.: Décoration du hall d'une maison construite par l'architecte Victor Horta, avenue Palmerston à Bruxelles.

Grandes peintures murales sur commande du Ministère des Travaux Publics : Bruxelles, centre sportif du Parc de Woluwe (13m x 4m) ; Gendarmerie Wilrijk (17m x 4m) et (7m x 7m), gendarmerie ; Hasselt, Rijksmijnbouwschool (7m x 3,5m) ; Lierre, Antoon Bergmans Lyceum (4m x 2m) ; Pavillon de l'Elégance et du Luxe, Expo 58, Bruxelles.

Lithographie : création d'un alphabet pour une maison d'édition de Paris.

Illustration d'un livre consacré à une réflexion philosophique sur le sens de la médecine par 6 dessins originaux noirs et blancs : "The meaning of medicine : the human person", Edited by B. ARS Kugler Publications, The Hague, The Netherlands - 2001.

 

Expositions / Rétrospectives


Nombreuses expositions en Belgique (dessins, tableaux, tapisseries). Participation à de nombreux salons, en Belgique et à l'étranger.


Citons : Salon des Indépendants (Paris), Le Château du Vincennes (France), Musée de Lille ; Arras, Amsterdam, Munich, Dusseldorf...
Rétrospectives : Abbaye de Forest (Bruxelles), Centre d'Art de Rouge-Cloître, Auderghem (Bruxelles), Faculty Club, Béguinage de Leuven (Belgique),

Témoignages de son art dans les pays suivants : U.S.A., Canada, Angleterre, Allemagne, France.