header

Walter VILAIN
Repères biographiques


Né en 1938 à St-Idesbald

1955 Etude à l’Ecole Supérieure d’architecture et des arts décoratifs (atelier peinture monumentale) de la Cambre ou il est l’élève de Paul DELVAUX. Assistant de Paul DELVAUX pour le projet "Hauts lieux littéraires français en Belgique". Séjour dans l’Atelier graphique de Johny FRIEDLANDER à Paris. Séjour à l’Instituo Brera de Milan et la Konsthogskolan de Stockolm.
1957 Etude à l’Ecole normale de Gand (régendat en arts plastiques), professeur Octave LANDUYT.
1958 : lance à la célèbre galerie bruxelloise "Les Contemporains" une série d’expositions qui se poursuivront à l’étranger.
1969 Professeur à l’Académie Royale et l’Institut des Beaux-Arts d’Anvers.
1960 Nomination comme professeur à l’école normale de l’Etat à Hasselt section arts plastiques, professeur d’esthétique à l’Ecole Normale de l’Etat à Tongres.
1962 mention à la "Jeune Peinture Belge".
1963 Prix Berthe Art.
1963 sélection à la biennale de la Graphique internationale à Paris
1966 Prix pour la graphique au Rotary.
1968 Prix Anto-Carte.
1969 Professeur à l’Académie Royale et l’Institut des Beaux-Arts d’Anvers.
1971 Fondateur Directeur de la "WESTHOEK-ACADEMIE" à Coxyde.
1974 Election comme Président du Conseil National Belge des Arts Plastiques.
1979 Co-fondateur et secrétaire de la fonds Paul Delvaux. fonds de CREAI asbl, qui avait pour but d’organiser des expositions dans les ateliers des artistes
1991 Nomination comme Directeur de l’Académie Royale des Beaux-Arts et de l’Institut National Supérieur d’Anvers.
1997 Rétrospective Paul Delvaux- conférence aux musées royaux des Beaux-Arts à Bruxelles.
1998 Rétrospective et installations "Observatorium" du Béguinage àHasselt.
2000 : Devient membre effectif des Amis d’Anto-Carte.

 

Appréciations

Walter Vilain est connu comme peintre, aquarelliste, graveur, sculpteur. Fervent de l'abstraction lyrique, on lui connaît aussi des collages à partir d'outils ou d'objets divers qui ne sont pas sans rappeler les associations des Surréalistes. D'une palette vive et d'une touche nerveuse et assurée, ses compositions se caractérisent par de magnifiques équilibres, riches et sans ruptures.

L'avis de Art et Mémoires :
Walter Vilain montre un cursus étonnant, qui témoigne à la fois de sa solide formation, des contacts précieux qu'il noua dès son début de carrière, et de la reconnaissance internationale de son talent. Et cette reconnaissance est amplement méritée. Sa fécondité, sa richesse d'invention dans l'abstraction lyrique témoignent d'un solide métier comme d'une spontanéité que le premier permet. "L'étude" reprise ci-dessus est en fait réalisée "d'après la scène de chasse figurant dans le tombeau présumé de Philippe II, père d'Alexandre le Grand". Nous avons adoré cette composition, où le mouvement est parfaitement saisi, car elle témoigne à la fois (et de manière non contradictoire) de l'intemporalité de la peinture, et du fait que l'abstraction est bien un aboutissement, et pas une démarche sui generis. La vie anime l'oeuvre de ce peintre enthousiasmant.


Ecole
Abstraction lyrique dans le plus pur sens du terme. Les collages ont des composantes surréalistes.


Bibliographie "Walter VILAIN", par Pieter Van Reybrouck, Texte de Wim Toebosch critique d’art : en vente à la fonds.

Œuvres


1974 Réalisation e .a.; d’un panneau décoratif en céramique au Centre culturel de Zolder et d’une sculpture monumentale "Narcisse" sur l’esplanade du TT-Wijk à Hasselt.
1994 Série autour du polyptique "Le Jugement Dernier" de Roger de le Pasture à l’Hôtel-Dieu à Beaune en Bourgogne.
Musée de Gand.